Les danses balinaises

Le Legong est un hymne à la grâce et à la féminité. En effet la danse occupe une grande place dans la culture à Bali. Les balinais distinguent les danses sacrées, cérémonielles ou divertissantes.

Le Legong, la danse divertissante la plus célèbre, sublime la grâce et la féminité. Elle représente le ballet céleste de nymphes divines et est exécutée par des jeunes filles. Les danseuses ont vêtues de costumes dorés, et leur coiffures sont garnies de fleurs. Elles sont accompagnées d’une musique exécutée par un gamelan. Cette danse obéit à des règles chorégraphiques très strictes, le mouvement des yeux, des mains, des doigts et les postures sont très très précis. Le plus connu des Legong est le Legong de palais : autrefois il était exécuté dans les palais en présence des princes et illustré un épisode d’un drame légendaire survenu dans l’est de Java au XIII eme siècle. 

 

Le spectacle s’ouvre avec la condong, une servante de la cour qui danse seule, elle remet deux éventails aux Legong jumelles représentant des personnes de sang royal. Ces représentations de danse se by presque quotidiennes au Palais Royal d’Ubud. Les je les filles et musique viens participant au ballet sont généralement issus de villages alentours. 

L’argent qui a pu être récolté lors des spectacles profite ensuite à toute une communauté. Sachez que le Legong est encore enseigné dès l’âge de 5 ans dans certaines écoles et chaque écolière balinaise rêve de représenter son village en tant que danseuse !