Les temples balinais

On dénombre plusieurs milliers de temples à Bali : d’oú son surnom l’île des Dieux. En Balinais le temple s’appelle Pura, et derive d’un mot en langue sanskrite qui signifie « espace entouré d’un mur » .  Les temples sont construits selon un axe « montagne-mer » et appelé « kaja-kelod » puisque tout ce qui se rapproche des cieux appartient au monde des divinités alors que la mer est l’espace des démons et des mauvais esprits. Chaque village possède au moins 3 temples chacun étant dédié à une divinité différente : le Pura Puseh est le temple des origines , dédié à Vishnu le dieu créateur. Il se situe côté Kaja du village (en direction du mont Agung la montagne sacrée de Bali). 

Le Pura Desa (au centre du village) est dédié aux affaires du monde des hommes et au Dieu Brahma le Dieu protecteur. 

Le Pura Dalem enfin, côté Kelod (vers la mer). C’est le temple des morts de Shiva, le dieu de la destruction.

9 temples, les « kahyangan Jagat », correspondent aux directions cardinales plus le centre. Ils sont ainsi dit directionnels. Comme le célèbre temple de Besakih . Avec les temples de la mer ils foreraient une barrière de protection spirituelle. Ils n’appartiennent à aucune communauté et aucun village en particulier et protègent ainsi l’ensemble de l’île. Vous ne voyez déjà plus les temples du même œil ? Alors la prochaine fois que vous entrez dans un Pura comme les balinais, vous vous penserez peut être à cet article.